La stratégie d'invasion préméditée : faire la guerre par Humanisme

Publié le par Normandie Rouge & Noire

Voici un excellent article publié en 2012 sur le site ami "Je veux tout savoir", visionnable icilink

 

Les révolutions arabes, magnifique foutage de gueule en règle perpétré par les dirigeants occidentaux pour faire avancer leurs projets. Et leurs projets? Quels sont-ils? Diriger le monde Minus, bien évidemment, ou plutôt les ressources du monde.

Les ressources qui intéressent nos dirigeants capitalistes, où sont-elles? Principalement sur le continent Africain. Et à quoi servent la majorité de ces ressources? A faire entrer de l'argent dans les larges poches déjà bien pleines des politiciens verreux, de leurs amis de la grande distribution et du Grand Capital.

Alors pour bénéficier de ces dîtes ressources à des prix défiant toute concurrence, il faut bien évidemment négocier, et négocier serré : parce que plus nos pays sont avantagés dans l'achat de ces ressources, moins le pays d'origine en tire de bénéfices, c'est logique. Il faut réussir à convaincre, et pour convaincre, il faut faire comprendre (ou croire) au dirigeant du pays visé qu'il ne sera pas perdant, en proposant des contrats, des accords, des arrangements, la plupart du temps sous le manteau parce qu'il est primordial que l'opinion des occidentaux restent elle aussi dans leur poche. On pensera bien entendu, en premier lieu, au Colonel Kadhafi, dont les accords passés entre lui-même et les différents pays ayant l'oeil mouillant sur les ressources de la Lybie sont nombreux. Etaient. Etaient nombreux.

 

Le problème, c'est que parfois, les dirigeants des pays riches de ressources n'ont pas envie de pénaliser leur peuple ou n'ont plus envie de participer à ces magouilles parce que les nouveaux accords proposés ne sont plus assez intéressants pour les intérêts de leurs citoyens. Alors là, il faut aviser. Et aviser, ça signifie déclarer la guerre. Le problème, c'est qu'on ne peut plus déclarer la guerre aussi facilement, il faut des motifs, et autant dire que celui de dire ouvertement "j'ai magouillé avec lui par des procédés illegaux et plus que contestables mais il veut plus jouer avec moi alors je veux lui bombarder sa gueule", au niveau de l'opinion, ça coince.

Alors que faire? Pour déclarer la guerre à un pays, il faut que l'opinion du Peuple suive le mouvement, au moins la majorité. Euréka! Faisons passer les réclacitrants pour des dictateurs, des tyrans, des salopards de la pire espèce. Et puis, comme ces abrutis de citoyens occidentaux seraient en mesure de nous dire "Ca ne nous regarde pas", parlons de viols, de massacres d'enfants. Oui c'est bon ça, ça tire la larme à l'oeil de n'importe qui. Pour appuyer, on explique que les citoyens du pays concernés en ont assez, et demandent de l'aide, mais pour ça il faut des preuves, et le problème, c'est qu'on en a pas. Alors on en fabrique : on envoie des reporters filmer des islamistes radicaux en train de manifester contre leur Etat qui refuse de laisser leur culte hystérique prendre le contrôle de la Nation, on gomme les barbes et les turbans, et on leur fait dire qu'ils sont des citoyens persécutés qui se révoltent et attendent notre aide précieuse, nous bons samaritains d'occidentaux que nous sommes.

On relaie ça en France, on laisse le poisson s'approcher lentement de l'appat, et une fois qu'il a mordu, on commence à ferrer : l'opinion publique se met à soutenir ce que les médias au service des Etats relaient, elle encourage même l'intervention militaire, mais, pas encore, c'est trop tôt, pour le moment, on va se contenter de "soutenir" à distance, de prendre la parole pour s'indigner, on envoie BHL sur toutes les télés pour qu'il donne son opinion de philosophe (tiens, un philosophe, c'est sensé s'exprimer sur ces sujets?). Puis, discrètement, on refile des armes aux islamistes. Et là où ils sont en difficultés, on envoie quelques bombes et on fait passer les dégats pour responsabilité du tyran, histoire que l'opinion continue de mordre à l'hameçon et de justifier qu'il faille envoyer l'OTAN. Pour appuyer au maximum, on montre du sang, des lambeaux de chairs, des femmes qui hurlent, en omettant bien entendu de préciser qu'il s'agit là des méfaits commis par les pseudo citoyens révoltés.

Lorsque le dirigeant sus nommé tombe, oui parce qu'il fini par tomber étant donné qu'il se prend aproximativement la majorité des forces armées occidentales dans la tronche, on se réjouit. Le tyran est soit mort, soit exilé, soit emprisonné. BHL revient trimballer sa mèche grisonnante devant toutes les télés du monde, et l'empire occidental se félicite de voir s'installer la "démocratie" dans les pays "libérés de la tyranie".

Maintenant que l'on a installé la démocratie à coup de pieds dans la gueule, on peut suivre de près, une boîte Giant Max de popcorns sur les genoux, l'avancement de la stratégie d'invasion préméditée : les élections démocratiques.

Sans surprise, les islamistes que l'on a armés réussissent à prendre le pouvoir démocratiquement. Et c'est démocratiquement qu'ils installent petit à petit la terreur en se basant sur la charia pour régir la vie des citoyens.

Le plan fonctionne à merveille, maintenant il suffit de médiatiser les conséquences. On en parle dans les journaux, on parle d'islamisme à outrance et on s'indigne publiquement. Il faut que les gens, particulièrement ceux qui sont contre l'Islam, se sentent indignés, choqués par ce qu'ils voient, et qu'ils s'expriment ouvertement. Ainsi, d'une pierre deux coups on peut remettre une couche sur "la menace néo fasciste et islamophobe" supposée des Européens (et surtout des Français) et à la fois préparer le terrain pour lancer une attaque armée façon USA vs. Irak sur les dits pays sous le joug islamiste pour officiellement "lutter activement dans la guerre contre le terrorisme". On parlera encore d'installer la démocratie et la liberté, alors que ces deux notions extrêmement vagues sont supposées avoir déjà été installées, et on occupera des pays qui à l'origine vivaient parfaitement bien avant l'arrivée du NOM et de ses notions foireuses de liberté, d'humanisme, de démocratie et de souveraineté des Peuples.

Bien entendu, on fera en sorte de faire taire les citoyens lucides qui ont reniflé le piège dés le départ, parce qu'il s'agirait de ne pas les laisser s'exprimer et ainsi permettre aux lambdas de faire la relation entre le départ et l'arrivée, et au pire, on les traitera de conspirationnistes pour les faire passer pour fous, comme on les traite déjà d'islamophobes a tout va.

 

 

Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Il n'est pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.


 

 

Commenter cet article

Emmanuel 01/03/2013 21:07

Ouai et ensuite ces salopards s’en prennent aux garent de la Nation, à savoir, nous les Nationalistes !

Il y a toute fois une notion à ne pas oublier là dedans, c’est le capitalisme car il est étrangement dirigeable et les actions souterraines qui sont elles aussi modulables en fonction de la volonté
et des convictions qui y sont implantés !

Dans un autre poste tu dis qu’il faudrait agir à la place du peuple qui n’en a rien à foutre. Je pense comme toi que si le peuple s’en balance et espère amener le reste des Français à la mort, on
n’est pas obligé d’attendre la majorité pour l’inciter à prendre les décisions importantes, comme le putsch de Munich en 1923. A cela près qu’un putsch ne fonctionnera pas tant que la situation
sociale du pays sera encore stabilisée et vu les décisions politiques actuelles, elle restera toujours suffisamment stable pour ne pas inciter le peuple à se révolter.

Je pense qu’il serait utile d’agir comme l’ennemi en créant une activité capitaliste souterraine à but de rentabilité par l’acquisition de comptes bancaires dans des paradis fiscaux et la mise en
place d’un réseau d’entrepreneurs proches de nos convictions qui débloqueraient un pourcentage de leurs revenus pour permettre de gérer certains aspects de la société. Des armes au cas ou on en ai
besoin, des acteurs de corps de métiers et un pouvoir financier pour structurer nos bases en cas de conflits.
C’est illégal mais pas impossible car beaucoup de personnes le font déjà en France pour détruire le patriotisme et le respect de l’individu en fonction de son rapport avec les Français
Indo-européens.

Et puis, il est aussi possible de faire inter réagir des personnes faibles d’esprits de la même façon que les hommes puissants le font à l’heure actuelle sur la France. L’idée étant de démarrer le
processus même si on est peut nombreux.

Prends un jeu d’échec. Les pions sont le peuple et son inter réaction avec son environnement. Toi tu interviens dans le jeu en positionnant des pions là ou on ne les attends pas et tu regardes ce
qui se passe. A la place du jeu d’échec, tu peux prendre une fourmilière. C’est les Illuminaties, ce n’est pas difficile de faire comme eux, toute fois on ne peut pas être seul et ne rien faire
pour que cela fonctionne correctement !

Par la suite il faut prendre les bonnes décisions pour faire évoluer de manière positive, même si l’action y menant peut paraître négative. Ou alors il est aussi possible de prendre une décision
parfaitement spontanée en regardant le résultat que l’on obtiendra. Il faut seulement rester extrêmement discrète, n’en parler à personne et avoir une stratégie proche de celle des militaires pour
réaliser ces opérations en toute sécurité et éviter que le procédé mis en place ne s’écroule.

On peut comme les Islamistes, poser une bombe ou Action Direct, tuer un groupe d’individus, mais il est aussi possible de réaliser une opération comme le FLNC, sans violence mais comme les
Islamistes, sans revendications non plus ! Les hommes politiques se sentant suffisamment intelligent pour savoir pourquoi cette action a été prise, ils trouveront une stratégie politico sociale
pour calmer le questionnement du peuple et cela pourra se retourner contre lui si nous sommes suffisamment intelligent pour répondre de manière chaotique.
Par contre il ne faut pas s’appuyer toujours sur les mêmes sujets, aux mêmes endroits géographiques, ni sur les mêmes choses. Il faut se diversifier, faire attention au déplacement des masses en
fonction de leurs trains trains habituels. Le meilleur moment étant le début des vacances par zone géographique. Autant il est facile de dire que tel individus a fait une chose inhabituelle qu’il
est difficile de dire que celui-ci a fait une chose inhabituelle lors de déplacement de masse. Il faut aussi se fondre à la population rurale et éviter d’avoir le crâne rasé.

Comme je le dis souvent il est interdit de rouler en sens inverse sur l’autoroute mais on peut le faire !
Faut seulement décider d’entreprendre certaines choses pour le développement.